Voyage au bout de ma nuit


Tout a commencé comme ça.

Une surface minérale, taillée, découpée puis posée et puis abandonnée ; lavée et salie par le temps.Traces de la découpe comme autant de meurtrissures qui soudain font sens dans le regard délavé.Traces du temps qui a passé qui soudain apparaissent comme autant de signes sous l’œil devenu exercé.Volonté de s’en saisir, de sortir de la nuit couleur ardoise ces signes obstinés
Au bout de cette nuit, la couleur.
Jaillissement violent et nécessaire, impérieux.
Expression d’une douleur trop longtemps contenue.
Comme une évidence.